Séquence  1 : Comment identifier les éléments d'un paysage local ?

Le cirque rouge

Le cirque rouge est une des plus belles formations géologiques de Majunga. Situé au bord de mer, c'est une formation sédimentaire d'age quaternaire réputée pour ses différentes argiles aux couleurs variées. Première sortie géologique proposée en classe de cinquième, la multitude de paysages observés permet d'aborder le phénomène d'érosion.

 Comment un tel paysage s'est-il mis en place ?

 

Doc 1 : Un paysage du cirque rouge

Récit d'élève :

"Une fois arrivé en bas du cirque rouge, nous suivons les chemins de sable et d'argile empruntés par un cours d'eau...

...On trouve des couches de grès sur lesquels repose un sol très fin...

... La végétation dans le cirque rouge est principalement composée de palmiers. On y trouve aussi des anacardiers (mahabibo) mais beaucoup d'arbres ont été coupés par l'homme...

...Le cirque rouge est principalement composé de grès et d'argiles fortement attaqués par 'eau: c'est l'érosion qui donne ainsi sa forme aux paysages (pics, crêtes...)"

 

Doc 2 : Le grès argileux du cirque rouge

 

Fiche d'identité du grès argileux

Roche perméable: L'eau s'infiltre dans les fissures et entre les grains.

Roche friable: Les minéraux se détachent facilement.

Composition minéralogique: Grains de quartz entourés de ciment argileux. Quelques micas.

 

Doc 3 : Les argiles du cirque rouge

 

 

Fiche d'identité de l'argile

Roche imperméable: L'eau ne s'infiltre pas dans la roche.

Roche meuble: Les minéraux se détachent entre les doigts.

Différentes teintes: vertes, bleues, blanches, la couleur dépendant de la composition.

 

 

Doc 4 : Un cours d'eau au coeur du cirque rouge

Plusieurs sources débouchent dans le cirque rouge donnant naissance à de petits cours d'eau dont le débit et la puissance varient au cours de l'année.

- En saison des pluies, le cirque rouge est inondée et n'est pas praticable à certains endroits. L'eau du cours d'eau charrie les particules issues de l'érosion.

- En saison sèche, le débit et la puissance du cours d'eau sont beaucoup plus faibles. Les particules se déposent alors pour former des terrasses sédimentaires visibles sur la photographie ci-contre.

 

Doc 5 : Les couches sédimentaires du cirque rouge

Les parois verticales du cirque rouge sont composées d'empilement de roches sédimentaires sous formes de couches horizontales ou strates sédimentaires. Ainsi, on trouve de haut en bas:

- Une fine couche de sol recouvert de végétation.
   - Une couche de grès rouge, grès oxydé par le lessivage par l'eau de pluie.
   - Des alternances de grès et d'argiles.

Parfois, l'érosion trop intense entraîne un détachement de la paroi et la formation d'éboulis visibles sur la photographie de droite.

 

Doc 6 : Photographie panoramique du cirque rouge


Questions :

1) A partir du document 1, propose un croquis annoté du paysage photographié.

2) Donne, à partir du document 2 les propriétés du grès qui facilitent l'érosion de cette roche par l'eau.

3) Donne, à partir du document 3, une propriété de l'argile expliquant la présence de cours d'eau dans le cirque rouge.

4) Explique la disposition en strates des couches sédimentaires visibles dans les documents 5 et 6 en utilisant certaines données du document 4.

 

Activité proposée par Thomas Borredon du CFFD de Majunga
   

Téléchargement du fichier