Séquence 1 : L'action directe de l'homme sur le peuplement des milieux

L'avocat marron et le Maki.

 

Document 1 : L'avocat marron à Mayotte

Au siècle dernier l'industrie sucrière était en plein développement (ère du sucre à Mayotte : 1841­-1880). Les 50 usines de la « Société des Comores Bambao », dont les vestiges se retrouvent un peu partout dans l'île, devaient consommer un énorme tonnage de bois local.

Devant cette énorme consommation de bois de chauffe, l'introduction d'essence à croissance rapide, tel que l'avocat marron, a été nécessaire. Cette espèce prolifique s'est, par la suite, considérablement étendue, au point de devenir envahissante. Aujourd'hui encore il est très utilisé en bois de feu de charbon. De plus, comme le désigne le shimaorais le terme « la Paille ya M'boudzi » (la paille des chèvres), la principale utilisation actuelle de l'avocat marron est du fourrage pour les zébus et les chèvres.

Source - Bull. Nat- Hist. § Géo, Mavotte, N°6 juillet 2002.


Document 2 : L'alimentation du maki Le maki consomme plus de 60 espèces végétales différentes en toutes saisons. Cependant, la base de son régime alimentaire repose pour 50% sur trois espèces seulement :

La mangue,

L'avocat marron,

La liane ipomée

 

 

Source - Bull. Nat- Hist. § Géo, Mayotte, N°6 juillet 2002.

avocat maron
régime alimentaire Des makis

Document 3 : Comparaison avec l'Ile de la Réunion.

L'avocat marron est encore peu envahissant à la Réunion, île où les lémuriens sont absents.


Questions :

1) A partir de l'étude du document 1 :

Montre quel est le problème posé par l'introduction de l'avocat marron 

2) A partir de l'étude du document 2 :

Quel est l'animal dont l'homme a sous-estimé l'importance ?

Propose une hypothèse sur la dispersion des graines de l'avocat marron 

3) A partir de l'étude du document 3 :

Cette observation valide-t-elle l'hypothèse ?

Conclusion 

 

A partir d'une fiche réalisée par M. Gruau. Collége de Sada. Mayotte