Séquence 2 : L'action indirecte de l'homme sur le peuplement des milieux

Exercice : Fragmentation des populations et peuplement du milieu par le Mazambron marron

 

Document 1 :

Le Mazambron est espèce endémique de La Réunion, c'est à dire n'existant nulle part ailleurs. Les feuilles sont charnues et regroupées en rosettes. Le fruit est une baie, fruit charnu contenant plusieurs graines. C'est une plante rare et protégée par arrêté ministériel.

Le Mazambron est classé comme vulnérable par l'IUCN (Union Mondiale pour la Nature) c'est à dire « gravement menacée d'extinction dans un avenir proche, inférieur à 10 ans ».

Son habitat est la forêt semi-sèche de basse altitude dont il ne reste que 1% de la surface initiale.

Une étude menée par des chercheurs du Conservatoire Botanique de Mascarin a permis de recenser dans le milieu naturel seulement 203 individus adultes répartis en 14 stations de taille très inégale, regroupées sur 5 sites. La moitié des stations comporte moins de 10 individus et une seule en possède plus de cinquante.


Document 2 : Extrait de rapport (adapté)

« Le deuxième site (CN ) accueille 6 stations comprenant au total 22 individus, représentant les fragments d'une grande population ancestrale. Cette fragmentation résulte de la création d'un sentier touristique de plus en plus fréquenté et de l'envahissement par des plantes exotiques ( Lantana camara , ). A ces perturbations viennent s'ajouter l'action des collectionneurs (qui prélèvent les plantes dans le milieu naturel).

Le quatrième site (DA) représente la plus grande population actuellement connue sur l'île (74 individus adultes). Cette population croît en sous-bois clair sur forte pente. Bien que située en bord de sentier, elle ne semble pas avoir subit les effets néfastes comparables à la population CN (de laquelle elle est assez proche géographiquement). Ceci est sans doute dû au fait que ce sentier ait été peu emprunté durant de nombreuses années. »


Document 3 :

Fruit du Mazambron


(a) Photo de gauche
Fruits de Mazambron (photographié dans les collections du Conservatoire Botanique de Mascarin)

 

(b) Photo de droite  
Inflorescence de Mazambron  

 

Inflorescence de Mazambron

c) Tableau comparatif de la fécondité du Mazambron dans
  deux stations naturelles proches géographiquement

 

Station DA (74 individus)

Station CN2 (2 individus)

Nombre de fleurs par inflorescence

45,1

55,3

Nombre de fruits par inflorescence

26,1

5,1

Nombre de graines par fruit

7

4,5


Questions :

1) Document 1 : Relève dans le texte les éléments qui ont conduit l'IUCN à classer le Mazambron comme « gravement menacée d'extinction dans un avenir proche < 10 ans »?

2) Document 2 : A partir de ce texte explique quelle est l'action de l'homme sur les populations de Mazambron.

3) Document 3 : Calcule le nombre de graines obtenues à partir d'une inflorescence dans la population à faible effectif et dans la population à effectif plus important. Que remarques-tu ?

4) Quelle est la conséquence indirecte de l'action de l'homme mise en évidence par ces résultats ?

5) Cette étude a conclu à la nécessité de mener une action de conservation du Mazambron en augmentant l'effectif des plus petites populations par la plantation de nouveaux individus. Quel est l'intérêt de cette mesure ?

 

Activité proposée par Laurence Comte

 

 

Données extraites de « CBNM, UR. 2000. Demande d'autorisation de renforcement de populations pour une espèce protégée de la Réunion: Lomatophyllum macrum (Haw.) Salm-Dyck. Demande effectuée le 5 mai 2000 auprès du Conseil National de Protection de la Nature, MATE. »,fournies gracieusement par F. Picot, Responsable du Service Conservation de la Flore et des Habitats, Conservatoire Botanique National de Mascarin (CBNM).